American Psycho (2000)

Une approche par « type » de fou..

En terme d’approche de la folie, nous avons également le surprenant, cet individu qui passera à travers de toute suspicion et qui nous sera révélé soit graphiquement, soit autrement, dans toute la folie sourde et absolue dont s’empare son personnage

C’est ainsi que Christian Bale nous livre, par son interprétation, un fou qui entretiendra l’ambivalence et le doute, notamment par des monologues lors de conversations avec sa future victime, sur sa conception de la vie etc, alors même qu’hors de vue, il s’empare tranquillement de la hache du crime à commettre.
Le seul élément pouvant faire tiquer dans une présentation impeccable de Golden Boy de la finance et de son appartement luxueux étant de large feuilles de plastique transparents disposés en prévision de la boucherie à venir; (Pour ceux qui ont vu la série Dexter- inspiré de « l’oeuvre » de Manuel Prado- les revêtement temporaire en plastique pour celui qui le voit n;est jamais bon signe, tel une toile disposée et prête à envelopper leur victime vers le néant).

Laisser un commentaire

×

Panier